Annonce


#1 24-06-2016 08:05:01

hv63
Membre
Inscription : 16-12-2006
Messages : 10 212

La bonne nouvelle du jour...

Non pas que le Royaume Uni choisisse de partir de l'UE (ça les regarde), mais que la parole ait été donnée aux britanniques.


Ce que je veux dire, c'est qu'il va être difficile de leur "voler" leur décision comme cela a pu être fait en 2005 en France.


Ce n'est pas l'Europe le problème, mais l'UE et Ses institutions qui ne représentent qu'elles-mêmes et les lobbies qui y pondent "LEURS LOIS", en aucun cas celles des peuples européens. Ils vont finir par avoir raison d'une bien belle idée, saccagée et désormais mise au service des multinationales et autres groupes financiers.


A demain pour une autre bonne nouvelle !

Dernière modification par hv63 (24-06-2016 09:04:19)


L'âme du CSP n'appartient qu'à ceux qui le supportent, pas à ceux qui le possèdent.
S'il y a un ordre des choses, alors il faut remettre les choses dans l'ordre.
Le temps dira ce qu'il a à dire. Au grand malheur des anthropologues, si Toumaï et Lucy ont échappé au web 3.0, le CSP y a droit.
Il n'est pire bienfaiteur que celui qui a intérêt à nous vouloir du bien malgré nous.

Hors ligne

#2 24-06-2016 08:50:36

sylvain87
Membre
Inscription : 12-06-2014
Messages : 3 820

Re : La bonne nouvelle du jour...

Donner la parole au peuple est souvent décapant. Mais c'est la moins mauvaise des solutions.
Le RU quitte l'UE, en espérant que la technocratie bien pensante des institutions européennes se demande enfin quelle est sa légitimité.


L'économie a joué un (petit) rôle dans le choix des britanniques mais le Brexit provient essentiellement des peurs à propos des migrants, de la perte de la souveraineté du Pays. Le simple fait d'employer certains mots vous interdit tout débat, tout échange. Cacher la poussière sous le tapis n'a jamais rendu la maison propre.


Notre prochain président va avoir du boulot : outre récupérer un pays dans un état calamiteux tant sur le plan économique que dans la croyance dans la parole publique et plombé par son incapacité à croire en son avenir au delà des rentes acquises, voilà maintenant que la de plus en plus petite France va devoir repenser et reconstruire l'Europe avec la de plus en plus grande Allemagne.
Bon courage.

Hors ligne

#3 24-06-2016 10:51:46

collins
Membre
Inscription : 18-12-2006
Messages : 4 914

Re : La bonne nouvelle du jour...

hv63 a écrit :

Non pas que le Royaume Uni choisisse de partir de l'UE (ça les regarde), mais que la parole ait été donnée aux britanniques.


Ce que je veux dire, c'est qu'il va être difficile de leur "voler" leur décision comme cela a pu être fait en 2005 en France.


Ce n'est pas l'Europe le problème, mais l'UE et Ses institutions qui ne représentent qu'elles-mêmes et les lobbies qui y pondent "LEURS LOIS", en aucun cas celles des peuples européens. Ils vont finir par avoir raison d'une bien belle idée, saccagée et désormais mise au service des multinationales et autres groupes financiers.


A demain pour une autre bonne nouvelle !

Rien de plus, rien de moins.

Hors ligne

#4 24-06-2016 13:04:22

Lamasticow
Membre
Inscription : 02-12-2012
Messages : 2 665

Re : La bonne nouvelle du jour...

Personnellement, la bonne nouvelle, j'aurais tendance à dire que c'est que Cameron dégage. Quel imbécile, celui là...

Hors ligne

#5 24-06-2016 15:46:44

Bada
Modérateur
Inscription : 24-12-2006
Messages : 11 388

Re : La bonne nouvelle du jour...

hv63 a écrit :

Non pas que le Royaume Uni choisisse de partir de l'UE (ça les regarde), mais que la parole ait été donnée aux britanniques.


Ce que je veux dire, c'est qu'il va être difficile de leur "voler" leur décision comme cela a pu être fait en 2005 en France.


Ce n'est pas l'Europe le problème, mais l'UE et Ses institutions qui ne représentent qu'elles-mêmes et les lobbies qui y pondent "LEURS LOIS", en aucun cas celles des peuples européens. Ils vont finir par avoir raison d'une bien belle idée, saccagée et désormais mise au service des multinationales et autres groupes financiers.


A demain pour une autre bonne nouvelle !

J'aimerais croire que c'est effectivement pour cela que les anglais ont voté non... pour les institutions européennes, leurs lois, etc.... Mais malheureusement, quand on lit la presse et qu'on creuse un peu, on se rend compte qu'au 1er rang des arguments contre l'UE, il y a certes la souveraineté nationale MAIS AUSSI les frontières et l'immigration.
Je veux pas lancer le débat sur le bien-fondé de ce genre d'argumentaire - mais je peux donner un avis smile - mais ce que je veux dire, c'est que c'est AVANT TOUT cela qui a fait pencher la balance.
Il n'y a qu'à voir la pataquèce déclenché par l'immigration entre Calais et Douvres pour comprendre que les Anglais, en tout cas beaucoup d'entre eux, ont surtout voulu être maîtres de leurs frontières et limiter au maximum l'immigration.


Moi perso, ce genre de vote me navre car il va à l'opposé de tout ce qu'ont voulu tant d'hommes politiques humanistes et visionnaires par le passé. C'est un bond de 50 ans en arrière et je suis convaincu que c'est extrêmement dangereux, n'en déplaise aux fachos du FN qui s'imaginent que sortir de l'UE va résoudre nos problèmes.


Alors oui, je comprends ce que tu veux dire : la voix des anglais va être écoutée.... d'accord.... mais au lieu de faire ce genre de référendum dont 5% de la population comprennent réellement les tenants et les aboutissants (et je ne m'inclus pas dans le lot !) et prendre le risque que ce soit finalement un argumentaire qui l'emporte sur tous les autres, nos décideurs actuels feraient mieux de se pencher sur ce qui ne va pas dans le fonctionnement de CETTE Europe-là.

Hors ligne

#6 24-06-2016 16:41:09

Greenwood
Membre
Inscription : 11-08-2009
Messages : 354

Re : La bonne nouvelle du jour...

Bada a écrit :
hv63 a écrit :

Non pas que le Royaume Uni choisisse de partir de l'UE (ça les regarde), mais que la parole ait été donnée aux britanniques.


Ce que je veux dire, c'est qu'il va être difficile de leur "voler" leur décision comme cela a pu être fait en 2005 en France.


Ce n'est pas l'Europe le problème, mais l'UE et Ses institutions qui ne représentent qu'elles-mêmes et les lobbies qui y pondent "LEURS LOIS", en aucun cas celles des peuples européens. Ils vont finir par avoir raison d'une bien belle idée, saccagée et désormais mise au service des multinationales et autres groupes financiers.


A demain pour une autre bonne nouvelle !

J'aimerais croire que c'est effectivement pour cela que les anglais ont voté non... pour les institutions européennes, leurs lois, etc.... Mais malheureusement, quand on lit la presse et qu'on creuse un peu, on se rend compte qu'au 1er rang des arguments contre l'UE, il y a certes la souveraineté nationale MAIS AUSSI les frontières et l'immigration.
Je veux pas lancer le débat sur le bien-fondé de ce genre d'argumentaire - mais je peux donner un avis smile - mais ce que je veux dire, c'est que c'est AVANT TOUT cela qui a fait pencher la balance.
Il n'y a qu'à voir la pataquèce déclenché par l'immigration entre Calais et Douvres pour comprendre que les Anglais, en tout cas beaucoup d'entre eux, ont surtout voulu être maîtres de leurs frontières et limiter au maximum l'immigration.


Moi perso, ce genre de vote me navre car il va à l'opposé de tout ce qu'ont voulu tant d'hommes politiques humanistes et visionnaires par le passé. C'est un bond de 50 ans en arrière et je suis convaincu que c'est extrêmement dangereux, n'en déplaise aux fachos du FN qui s'imaginent que sortir de l'UE va résoudre nos problèmes.


Alors oui, je comprends ce que tu veux dire : la voix des anglais va être écoutée.... d'accord.... mais au lieu de faire ce genre de référendum dont 5% de la population comprennent réellement les tenants et les aboutissants (et je ne m'inclus pas dans le lot !) et prendre le risque que ce soit finalement un argumentaire qui l'emporte sur tous les autres, nos décideurs actuels feraient mieux de se pencher sur ce qui ne va pas dans le fonctionnement de CETTE Europe-là.

Bien évidemment qu'il y a malheureusement de ça mais j'espére qu'il y a autre chose dans le vote Britannique et là je rejoins totalement hv63 . Quand on se moque du peuple on a nécessairement le retour de bâton . Cette Europe est l'Europe du fric , de l'école de Chicago , elle est faite par une toute petite caste pour le bien d'un tout petit nombre et donc je ne vais pas pleurer ce soir .
J'espére même un effet boule de neige pour tout refonder sur des bases un peu plus saines cette fois ci.

Hors ligne

#7 24-06-2016 19:10:36

hv63
Membre
Inscription : 16-12-2006
Messages : 10 212

Re : La bonne nouvelle du jour...

@ Bada : dans toute élection, il y a des arrières pensées. Il est de notoriété, qu'en général, les gens répondent à autre chose qu'à la question qui est posée dans le référendum, notamment sur les institutions d'un pays. Mais un vote, c'est un vote.


Moi, ce qui m'a profondément choqué, c'est le vol de la décision de peuple français en 2005. Que ce soit la droite ou la gauche ou encore les extrêmes qui posent une question, le principe de la démocratie, c'est de respecter cette décision Pas de la couler en refaisant voter le congrès, nos députés/sénateurs qui à plus de 3/5 défont ce que le PEUPLE a décidé. Si avec de tels comportement politiques les gens ne se sentent pas trahis ....


Au motif que "seulement 5% de la population" comprendrait les enjeux, on ne devrait plus poser aucune question au PEUPLE qui serait  "idiot" politiquement à 95% ?


Mais à l'inverse, est-ce que justement ce ne serait pas ces 5% qui posent "problème" au PEUPLE. Ces 5% qui confisquent à leur profit l'intérêt général ? Ces 5%  qui mobilisent des armées de lobbyistes à Bruxelles pour que la commission ait du "prêt à faire voter au parlement", des lois à leur seul profit ?


Dans la très grande majorité des cas, chaque fois qu'un peuple a voté en Europe sur des questions ayant trait à l'UE,  cette dernière a été désavouée. Ils seraient donc tous idiots ces PEUPLES européens ?


Enfin, l'Europe de Barroso, Junker et autre Bolkenstein du moins disant social, en quoi elle rend les PEUPLES européens plus heureux ? Ceux-là et leur prédécesseurs depuis 25 ans ont trahi les idéaux des fondateurs de l'Europe pour l'unique motif, l'alpha et l'oméga de leur leur pensée : la concurrence libre et non faussée. Cette terrible formule revient un très grand nombre de fois dans le funeste traité de Maastricht, tombeau des idéaux de l'EUROPE, de la belle EUROPE, de celle que j'aime.


Oui il faut redonner la parole AUX PEUPLES EUROPÉENS ! Oui, il faut refonder l'EUROPE sur d'autres critères que ceux des marchands et des financiers, du moins disant fiscal qui conduit les états à se faire concurrence, permettent cette petite caste spoliatrice qui entraine les petits et les modestes à se battre pour des miettes qu'elle veut bien leur laisser.


L'âme du CSP n'appartient qu'à ceux qui le supportent, pas à ceux qui le possèdent.
S'il y a un ordre des choses, alors il faut remettre les choses dans l'ordre.
Le temps dira ce qu'il a à dire. Au grand malheur des anthropologues, si Toumaï et Lucy ont échappé au web 3.0, le CSP y a droit.
Il n'est pire bienfaiteur que celui qui a intérêt à nous vouloir du bien malgré nous.

Hors ligne

#8 25-06-2016 07:41:51

Yann87
Membre
Inscription : 20-11-2014
Messages : 1 417

Re : La bonne nouvelle du jour...

Voilà un bel exemple de démocratie de la part de nos amis anglais, un exemple normal, en fait...


En France, nous avons encore beaucoup de travail à faire à ce niveau là avec notre facho-sphère qui prône la démocratie à tout va et qui nous montre tout le contraire.

Dernière modification par Yann87 (25-06-2016 08:24:25)


Un grand club ne meurt jamais.

Hors ligne

#9 25-06-2016 08:24:45

Greenwood
Membre
Inscription : 11-08-2009
Messages : 354

Re : La bonne nouvelle du jour...

hv63 a écrit :

@ Bada : dans toute élection, il y a des arrières pensées. Il est de notoriété, qu'en général, les gens répondent à autre chose qu'à la question qui est posée dans le référendum, notamment sur les institutions d'un pays. Mais un vote, c'est un vote.


Moi, ce qui m'a profondément choqué, c'est le vol de la décision de peuple français en 2005. Que ce soit la droite ou la gauche ou encore les extrêmes qui posent une question, le principe de la démocratie, c'est de respecter cette décision Pas de la couler en refaisant voter le congrès, nos députés/sénateurs qui à plus de 3/5 défont ce que le PEUPLE a décidé. Si avec de tels comportement politiques les gens ne se sentent pas trahis ....


Au motif que "seulement 5% de la population" comprendrait les enjeux, on ne devrait plus poser aucune question au PEUPLE qui serait  "idiot" politiquement à 95% ?


Mais à l'inverse, est-ce que justement ce ne serait pas ces 5% qui posent "problème" au PEUPLE. Ces 5% qui confisquent à leur profit l'intérêt général ? Ces 5%  qui mobilisent des armées de lobbyistes à Bruxelles pour que la commission ait du "prêt à faire voter au parlement", des lois à leur seul profit ?


Dans la très grande majorité des cas, chaque fois qu'un peuple a voté en Europe sur des questions ayant trait à l'UE,  cette dernière a été désavouée. Ils seraient donc tous idiots ces PEUPLES européens ?


Enfin, l'Europe de Barroso, Junker et autre Bolkenstein du moins disant social, en quoi elle rend les PEUPLES européens plus heureux ? Ceux-là et leur prédécesseurs depuis 25 ans ont trahi les idéaux des fondateurs de l'Europe pour l'unique motif, l'alpha et l'oméga de leur leur pensée : la concurrence libre et non faussée. Cette terrible formule revient un très grand nombre de fois dans le funeste traité de Maastricht, tombeau des idéaux de l'EUROPE, de la belle EUROPE, de celle que j'aime.


Oui il faut redonner la parole AUX PEUPLES EUROPÉENS ! Oui, il faut refonder l'EUROPE sur d'autres critères que ceux des marchands et des financiers, du moins disant fiscal qui conduit les états à se faire concurrence, permettent cette petite caste spoliatrice qui entraine les petits et les modestes à se battre pour des miettes qu'elle veut bien leur laisser.

Entièrement OK . D'abord harmonisation fiscale et sociale  par le haut  . Dans cette Europe actuelle faite pour le fric , il est impossible de faire quoi que ce soit sur ces points de la plus haute importance car il faut unanimité des membres sur ces sujets . Et puis donnons du pouvoir au Parlement plutôt qu'a ces commissions Européennes technocrates et non élues soumises au lobying intense à Bruxelles  .
Va y avoir du boulot

Hors ligne

Pied de page des forums